Skip to main content

Le déploiement de la fibre en France

By 22 avril 2021mai 22nd, 2021Actualités

Depuis déjà de nombreuses années, nous entendons parler de la fibre optique. Cette invention majeure, qui va révolutionner notre vie (professionnelle et privée), assure son déploiement en France au fils des années. Cependant, nous sommes en droit de nous demander quand cette installation prendra fin.

 

Pour rappel, le très haut débit c’est quoi ? C’est une « quantité de données transférées en un temps donné », on utilise l’unité de mesure « bit » pour estimer la quantité de données transférées.

 

Proposée depuis 2007, la fibre a pendant très longtemps été réservée aux personnes habitant dans les zones urbaines denses ; une inégalité qui a perdurée pendant plusieurs années. À partir du printemps 2013, le projet Plan France Très Haut Débit naît et est dirigé par le Gouvernement, l’Arcep et quatre opérateurs (Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free). Ce plan prévoit que la France sera équipée de la fibre optique d’ici 2022, environ 20 milliards d’euros d’investissement sont consacrés à ce projet d’une envergure nationale. Nous pouvons remarquer une collaboration étroite entre des collectivités territoriales, des opérateurs privés ainsi que l’État. Ce financement est réparti au sein des différentes zones urbaines et rurales :

  • 6 à 7 milliards d’euros seront dédiés aux zones urbaines,
  • 13 à 14 milliards d’euros seront consacrés aux zones rurales.

 

L’objectif du plan est de couvrir 100% des foyers français, dont 80% en fibre ; en essayant d’atteindre d’ici 2025 la totalité du territoire en fibre optique. À la rentrée 2019, 16,7 millions de logements ont été éligibles à la fibre optique, ce sont des chiffres prometteurs, néanmoins ils restent longs et onéreux.

 

Nous pouvons remarquer des inégalités territoriales : au préalable, nous pouvions retrouver un débit Internet dense uniquement dans les espaces urbains. Il ne faut pas oublier qu’avoir Internet n’est pas le seul point essentiel, le débit joue un rôle majeur. Le projet Plan France Très Haut Débit répond à trois besoins cruciaux :

  • Nécessité économique = « contribuer au développement d’une compétitivité efficace de l’économie française, les zones d’activités économiques bénéficieront d’un raccordement prioritaire en fibre optique ».
  • Nécessité stratégique = ce projet est un réel soutien envers le développement de services publics innovants comme les hôpitaux ou encore les maisons de santé, situés dans les zones dites « isolées » ou « blanches ».
  • Nécessité sociale = ce plan est une défense de l’accès aux usages numériques à tous les citoyens, l’objectif est la numérisation de la société.

 

Les disparités durent, malgré un déploiement à grande vitesse. Fin 2020, l’Arcep publiait différents chiffres afin d’informer les populations sur l’évolution de la fibre optique en France : 24,2 millions de foyers/bâtiments professionnels étaient éligibles à la fibre optique, sur 40,6 millions (soit 60% des locaux). C’est un essor conséquent par rapport aux chiffres de 2017, qui était équivalent à 22%. La France est en tête des placements des pays de l’Union Européenne, en termes de locaux raccordés, malgré un développement hétérogène et disproportionné. Certaines régions sont en retard comme l’Outre-Mer (excepté la Réunion qui atteint un taux de couverture de 83%), ou encore la Bourgogne-Franche-Comté, contrairement à certains territoires comme l’Île-de-France ou la Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Selon les derniers chiffres publiés par l’Arcep (03/2020), 36% des abonnements à Internet en France sont des connexions à très haut débit (environ 10,6 millions d’abonnements).

 

Afin d’être le plus transparent possible, l’Arcep propose depuis quelque temps une carte interactive afin de voir le déploiement de la fibre, une carte accessible au grand public à l’adresse suivante : cartefibre.arcep.fr

Cette carte nous permet de savoir si nous sommes éligibles (ou non) à l’Internet très haut débit.

 

Sources :

Leave a Reply